La joie est-elle réservée aux illuminés ?

Cette question un peu provocatrice me vient après avoir visionné une série de photos d’enfants prises lors d’un cours d’initiation musicale.
Pas un moment où ces enfants n’étaient pas joyeux, une heure durant !

Parler de la joie aujourd’hui renvoie souvent à une image de doux illuminé, déconnecté de la dure réalité de la vie.
Et par les temps qui courent, l’ambiance n’est pas joyeuse…

Pourtant, loin d’être des illuminés, nous puisons des forces dans le partage joyeux pendant nos cours d’éducation musicale, dans le rire spontané des enfants provoqué par de simples contrastes musicaux, autant que devant leurs regards d’intense intériorité à l’écoute d’une simple clochette ou la résonance d’une cymbale…
Pour ça, nul besoin d’être clown (même si ça peut aider !).

La joie est un élément essentiel de la vie, et l’éducation musicale est un moment privilégié pour la déclencher et l’entretenir.
Car on recherche toujours cette sensation qui nous emporte un moment un peu au-delà de nous-même.

Cela en fait un élément déterminant de la motivation, quitte à fournir quelques efforts pour y parvenir, sachant le plaisir (l’autosatisfaction ?) qui en découlera.

Car finalement, à quoi bon partager ces moments de musique si ce n’est pas pour être plus heureux ?…

Christophe Lazerges – Grenoble – France.